Me connecter



Me connecter
Problème de connexion?

Problème de connexion?

Entrez votre courriel. Nous vous transmettrons un lien
pour réinitialiser votre mot de passe.




Je souhaite me connecter.

Code de sécurité :
Entrez les caractères figurant dans l'image.

Rafraîchir

Envoyer

Fermer la fenêtre


Sondage

Combien l'Alliance Affaires a-t-elle contribué à augmenter vos contacts depuis votre adhésion?

0 à 5 6 à 10 11 à 15 16 à 20 Au-delà de mes projections

Joignez le mouvement Alliance Affaires Retrospective

Infolettre


Consulter les archives

Presse rss

    • Réservez votre espace dans la 2e édition du Magazine Ô

      Retour sur la première édition

      Près de 30 partenaires et annonceurs, 15 000 magazines imprimés et distribués partout sur la Côte-de-Beaupré, plusieurs milliers de personnes rejointes sur le web et les médias sociaux; la première édition du Magazine Ô a largement dépassé ses objectifs. C’est donc fort de ce succès que nous débutons la préparation de la nouvelle édition.

       

      Le Magazine Ô en bref

      Cette publication au style actuel met en valeur les habitants, les travailleurs et les entrepreneurs de la Côte-de-Beaupré de façon humaine et dynamique. Le magazine vise à créer un sentiment d’appartenance et une volonté d’encourager l’économie en achetant localement. En ce sens, le magazine est non seulement un véritable guide pour les consommateurs, mais il déborde aussi de contenu captivant, décliné dans une approche art de vivre où brille le talent et l’expertise des membres d’Alliance Affaires.

       

      Un magazine en pleine évolution

      Bien que vous puissiez déjà vous attendre à retrouver plusieurs éléments présents dans la première édition, certaines surprises sont au menu. Les innovations technologiques, le développement durable et l’achat local ne sont que quelques-uns des sujets qui ont occupé les différentes sphères médiatiques québécoises en 2017 et 2018. Le Magazine Ô ne fera pas exception, puisque ces sujets seront aussi couverts, mais toujours avec une perspective « côtière ».

       

      Plans de visibilité

      Distribué gratuitement dans les boîtes postales des résidents de Côte-de-Beaupré, le magazine sera également disponible via des points de distributions stratégiques.

       

      Dans le but de rejoindre un plus large public, tous les articles se retrouveront aussi sur le site web MagazineO.ca et seront relayé sur Facebook et Instagram. Une version numérique du magazine sera aussi disponible sur le site web.

       

      Faites partie de l’aventure

      Pour connaître les différents forfaits disponibles, nous vous invitons à contacter Grafikar, l’agence responsable du projet. Il y a des plans pour tous types d’entreprises et de budgets !

       

      Contact :

      Grafikar

      418-435-5888 (Demandez Steve Mclean)

      info@grafikar.ca

      l









      Lire la suite

    • Endorphine et Kilomax

      6 500 $ amassés pour 5 étudiants-athlètes de la Côte-de-Beaupré lors de la 1ère édition du Spin Don Endorphine/KiloMax
      Beaupré, 3 mars 2018 — Près de 90 participants et de nombreux donateurs ont permis d’amasser 6 500 $ dans le cadre de la première édition du Spin Don organisé conjointement par Endorphine et Kilomax. L’argent amassé sera remis à 5 étudiants-athlètes de la Côte-de-Beaupré : Félix Longpré, Leya Masson, Félix-Olivier Moreau, Amélie Simard et Roxane Vermette. Des cyclistes de route et de montagne en début de carrière internationale.
      «Nous soutenons déjà Félix, Leya, Félix-Olivier, Amélie et Roxane en leur donnant accès à nos installations pour qu’ils s’entrainent pendant l’année. Mais compétitionner à travers le Canada et à l’étranger, ça coûte très cher. Eric et moi cherchions une façon de les aider financièrement. Unir nos forces avec l’équipe de KiloMax dans l’organisation de cet événement nous semblait une idée intéressante, engageante et amusante de le faire». Souligne Jean-François Ermel, copropriétaire d’Endorphine avec Eric Chouinard.
      L’événement s’est tenu le 3 mars dernier dans les locaux d’Endorphine à la base du Mont-Sainte-Anne. Les athlètes et les entraineurs d’Endorphine animaient des séances de spinning de 30 minutes pendant les 5 heures du Spin Don. Près de 90 participants, des amis, des membres des familles des athlètes, des clients et des propriétaires d’entreprises de la Côte-de-Beaupré se sont relayés pour soutenir et encourager les athlètes qui ont tous de grandes ambitions pour la saison à venir.
      Martin Fortin, de KiloMax, mentionnait après l’événement : «La participation de la communauté, des entreprises de la Côte et des élèves de l’école secondaire du Mont-Sainte-Anne est une belle démonstration de tout le soutient qu’ont ces jeunes. Même Pierre Lefrançois, le préfet de la MRC, et Parise Cormier, la mairesse de St-Ferréol-les-Neiges, étaient là. C’est génial! Ces jeunes-là sont inspirants, ils sont de beaux modèles de persévérance et de détermination. On est très fier d’eux.»
      — 30 —
      Entrevue et infromation supplémentaire:
      Marie-Michèle Gagnon
      418 809-7902
      mmgagnon2212@gmail.com
      Source :

    • Une médaille historique pour Alex Harvey

      SKI DE FOND. L'athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges, Alex Harvey, a mérité aujourd’hui la médaille de bronze à la classique de Val Di Fiemme en Italie. Il est le premier non européen de l’histoire à monter sur le podium du Tour de ski.

      Publicité 

      Le fondeur québécois devait être le quatrième à s’élancer à cette poursuite de style libre de neuf kilomètres. Heureusement pour lui, le Russe Sergey Ustiugov, s’est retiré avant le départ de l’épreuve en raison d’une blessure au dos.

      Après s'être retrouvé dans un quatuor hier, lors d'un sprint déchaîné près du fil d'arrivée, Alex Harvey a complété l'épreuve concédant neuf dixièmes de seconde au vainqueur, Alexey Poltoranin, et une demi-seconde à Andrey Larkov.

      Au fil d'arrivée aujourd'hui, le Québécois a terminé la course avec un temps de 30 minutes 22,7 secondes. Il a devancé le Kazakh Alexey Pltoranin pour prendre la troisième place de la dernière course du Tour. Les fondeurs devaient gravir une montée finale, une piste de ski alpin de 425 mètres sur l’Alpe Cermis.

      Alex Harvey se retrouve maintenant au quatrième rang du classement général jusqu’à la dernière épreuve. Son meilleur classement au Tour de ski était en 2016 alors qu’il avait terminé en septième place.


    • La terre a tremblé sur la Côte-de-Beaupré

      Deux tremblements de terre ont été ressentis dans la région de Québec depuis le début de l’année.

      Publicité 

      Une première secousse de magnitude 3 sur l’échelle de Richter a eu lieu le 2 janvier, à 21h23. Plusieurs citoyens de la Côte-de-Beaupré jusqu’à Pont-Rouge ont rapporté l’événement à la Commission géologique du Canada (CGC). Le premier emplacement rapporté par la CGC était situé dans le fleuve, près de l’île d’Orléans. Le lendemain, cette donnée avait changé.

      « Nos spécialistes ont raffiné la localisation géographique et l’épicentre serait plutôt sur la côte sud, entre Berthier-sur-Mer et Saint-Vallier », précise le sismologue, Maurice Lamontagne.

      Il ajoute que la CGC a reçu plus de 325 rapports de citoyens, mais que peu provenaient de la Rive-Sud. Le premier vrombissement s’est fait ressentir jusqu’à 72 kilomètres de l’épicentre, Château-Richer se trouve à 20 kilomètres, en ligne droite.

      M. Lamontagne confirme que le tremblement de terre du 4 janvier proviendrait du même endroit que le précédent. En un peu plus d’une heure, une centaine de rapports de citoyens ont été envoyés à la CGC, tant par des habitants de Stoneham jusqu’à Saint-Tite-des-Caps. Le tremblement était plus au nord qu’à l’ouest. Encore une fois, peu de signalements ont été faits du sud.

      « La formation rocheuse de la côte sud, étant les Appalaches, est très fragmentée, contrairement à la côte nord où c’est le Bouclier canadien. Il est normal que les résidents de la côte sud n’aient peu ou pas ressenti les secousses, c’est la même situation pour l’île d’Orléans, qui est assise sur le sol du sud. »

      Maurice Lamontagne tient à rassurer la population en expliquant que ce phénomène n’est pas anormal. Il ajoute que la CGC répertorie jusqu’à 200 tremblements de terre par année, mais un nombre infime est perçu par la population.

      Entre le 1er et le 4 janvier, 29 secousses ont été répertoriés au Canada, dont cinq au Québec. Seuls ceux de notre région ont été ressentis en 2018. Le 28 décembre, Ferme-Neuve, au nord de Mont-Laurier, a été secoué avec une de magnitude 4,2 sur l’échelle de Richter.

      Le sismologue mentionne qu’il est important de connaître les risques et se préparer à d’autres tremblements de terre.


Haut de page

info@allianceaffaires.com

Tél. : 418.702.1511
Cell. : 418.575.2742
1 Ceinture du Lac
St-Tite-des-Caps
G0A 4J0

Orage communication.com graphisme et Internet